fbpx
Sélectionner une page
Chlore ou sel pour votre piscine

Chlore ou sel pour votre piscine

Chlore ou sel pour votre piscine ?

Les avantages et les inconvénients

Pour entretenir et désinfecter l’eau de votre piscine, vous allez pouvoir choisir parmi deux traitements : chlore ou sel. Chacun présente des avantages et des inconvénients. Dans cet article, nous allons passer en revue chaque entretien afin de vous permettre de choisir l’option qui vous convient le mieux, selon vos préférences personnelles et la fréquence d’utilisation de votre piscine.

Le traitement au sel

L’eau salée est un moyen facile et économique de produire du chlore pour entretenir votre piscine. Le sel est transformé en chlore de la manière suivante : il est tout d’abord décomposé par un système d’électrolyse puis, une fois transformé en chlore, il est ajouté à la piscine pendant le processus de filtration. Le chlore se trouve dans le sel à l’état naturel, ce qui fait que l’eau salée contient toujours du chlore, mais en quantité plus faible que l’eau traitée avec du chlore chimique. Une piscine d’eau salée ne contient environ qu’un dixième d’eau salée comparé à l’océan. Cela est suffisant pour garder la piscine sans algues ni bactéries.

 

Les avantages du sel

  • Le système de filtrage de l’eau salée est facile à mettre en place. Les électrolyseurs fonctionnent au moyen d’une pompe avec une minuterie. Ainsi, tout peut être configuré automatiquement pour assurer une bonne filtration quotidienne.
  • Lors de l’installation de votre système d’eau salée, la configuration sera faite avec un niveau de base de sel dans la piscine. A partir de là, vous devez vous assurer que le rapport sel / eau est toujours maintenu. Le sel ne disparaît jamais ni ne s’évapore de l’eau. Vous devez gérer la proportion de sel lorsque le niveau d’eau varie en fonction de la pluie, du soleil ou tout simplement d’une vidange.
  • Le sel est globalement moins cher à l’achat et il nécessite seulement un entretien minime. Les produits d’entretien sont donc moins coûteux.
  • Nettoyer sa piscine avec de l’eau salée signifie également que vous n’aurez pas autant de produits chimiques corrosifs dans votre jardin.
  • Le sel ne pique pas les yeux et il est plus doux pour la peau et les cheveux. Ceci est particulièrement bénéfique si vous avez des enfants jeunes. Son odeur n’est pas aussi forte que celle du chlore. Le sel est aussi moins agressif que le chlore pour les maillots de bain et autres ustensiles de piscine. Les couleurs se délavent moins. Les couleurs des piscines d’eau salée ne se fanent pas.

 

Les inconvénients du sel

  • Le coût initial pour une piscine d’eau salée peut être élevé au départ. Vous allez devoir investir dans un générateur d’eau salée. Celui-ci peut coûter entre 500 et 2000 euros. Mais une fois l’investissement amorti, le coût d’entretien annuel d’une piscine d’eau salée est moins élevé. En quelques années, vous allez donc économiser de l’argent sur l’entretien de votre piscine.
  • Bien que les piscines de chlore nécessitent plus d’entretien régulier que les piscines d’eau salée, ces dernières ont malgré tout besoin d’entretien. Le sel est une substance corrosive. Il peut détériorer votre échelle en acier inoxydable ou encore des pavés en pierre tendre. La solution à ce problème consiste à ajouter des anodes en zinc dans la piscine et de remplacer les pavés en pierre tendre par des pavés qui résistent à l’attaque corrosive du sel.

 

Le traitement au chlore

Si vous souhaitez traiter votre eau de piscine avec du chlore, votre tâche principale sera d’acheter des tablettes de chlore dans un magasin spécialisé et de les ajouter au système de filtrage.

Les avantages du chlore

  • Le chlore est extrêmement puissant : il élimine les moisissures et les bactéries plus rapidement que le sel dans une piscine d’eau salée. L’eau est très rapidement claire, propre et sans danger pour la baignade.
  • L’investissement initial d’un traitement au chlore est moins coûteux. Par ailleurs, les piscines de chlore consomment moins d’électricité.

 

Les inconvénients du chlore

  • L’entretien au chlore nécessite plus de travail et le coût est plus élevé à la longue car vous devez régulièrement acheter et ajouter des tablettes à l’eau pour maintenir le pH. Le chlore doit être ajouté à la piscine régulièrement, tout particulièrement en été quand les températures montent et que les bactéries prolifèrent rapidement.
  • Le chlore doit être utilisé et stocké avec soin et ne pas être accessible aux enfants et aux animaux.
  • Les piscines de chlore sont connues pour rendre les yeux rouges. Certaines personnes développent des irritations cutanées en nageant dans les piscines de chlore ou leur peau peut devenir sèche. Le chlore peut aussi décolorer les cheveux s’il n’est pas rincé correctement.  Certaines personnes sont par ailleurs allergiques au chlore.

 

Chlore ou sel ?

A vous maintenant de peser soigneusement le pour et le contre des piscines d’eau salée et de chlore pour votre famille.

Bien que les piscines de chlore coûtent moins cher au début, elles nécessitent plus d’entretien que les piscines d’eau salée.

Les piscines d’eau salée peuvent endommager les éléments comme le sol et les plantes, mais vous pouvez garder le sol et les plantes à l’écart d’une piscine d’eau salée.

Comment réamorcer une pompe de piscine

Comment réamorcer une pompe de piscine

Comment fonctionne une pompe de piscine ?

La pompe est le moteur du système de filtration qui assure le traitement mécanique de l’eau.

Elle permet l’aspiration de l’eau et des impuretés vers le filtre par l’intermédiaire des skimmers, puis une fois l’eau nettoyée, ella la refoule dans la piscine.

En créant ce courant d’eau dans votre piscine, la pompe permet aussi la dispersion des produits de traitements dans l’ensemble du bassin.

La puissance de la pompe doit être adaptée à la taille de la piscine pour pouvoir faire circuler l’eau dans l’ensemble du système hydraulique.

Il vous faudra calculer le volume du bassion et tenir compte de la capacité de votre filtration pour choisir la pompe adaptée à votre piscine (ou bien nous appeler !).

Ce système fonctionne sous pression, en circuit fermé.

Eléments du système :

  • Les skimmers : écument et filtrent le niveau supérieur de la piscine. Ils abritent un panier en plastique qui retient les plus grosses impuretés (feuilles, herbes,…), et qu’il faut penser à nettoyer régulièrement.
  • Les buses de refoulement : fixées sur la paroi de la piscine ou l’escalier, face aux skimmers, rejettent l’eau « propre » dans le bassin. Les buses créent une circulation d’eau en direction des skimmers.
  • Le filtre à sable : est un élément clé de la filtration. Il s’adapte à toutes les piscines et se compose d’un réservoir rempli de sable de granulométrie variée, chargé de retenir les impuretés les plus fines de l’eau.

 

Comment la réamorcer ?

Avant toute intervention, arrêtez la filtration.

Pour fonctionner, une pompe doit avoir le préfiltre rempli d’eau.

Parfois il arrive que le niveau de l’eau soit trop bas et de l’air rentre dans la pompe ou bien qu’il y est une obstruction par des impuretés.

L’amorçage de la pompe de filtration permet de s’assurer que le circuit de filtration (et donc la pompe) est complètement rempli d’eau. Cela permet aussi de purger l’air potentiellemebnt présent dans le filtre.

Il y a deux cas de figure pour la marche à suivre :

La pompe est placée au dessus du niveau de la piscine.

• Vérifier que le niveau de l’eau dans les bassin est au maximum : l’eau doit arriver le plus haut possible dans les skimmers (au
moins aux ¾)
• Après avoir fermé les vannes d’aspiration (skimmer, fond ou masse et balai) : remplir d’eau le préfiltre.
• Laisser la vanne refoulement ouverte et la vanne égout fermée.
• Bien refermer le couvercle du préfiltre pour éviter toute prise d’air.
• Mettre la vanne multivoies du filtre sur « circulation ». L’amorçage étant effectué, mettre la vanne multivoies sur « filtration »
ou toute autre position active.
• Simultanément : ouvrir une des vannes (en principe skimmer) et mettre le contact électrique.
• Attendre une minute que l’eau arrive progressivement, puis totalement, dans le préfiltre. Si ce n’est pas le cas, recommencer
l’opération.

La pompe est placée au dessous du niveau de la piscine.

• Ouvrir la ou les vannes d’aspiration pour remplir le préfiltre.
• La vanne du filtre se trouvant en position « filtration » ou « lavage » (backwash) ou « circulation » et la vanne refoulement étant
ouverte, on peut mettre le contact électrique.
• On maintient ensuite ouverte la ou les vannes d’aspiration souhaitées.
• Si la vanne du filtre est mise sur lavage (backwash), vérifier que la vanne égout soit bien ouverte.

 

 

Des problèmes possibles :

Fuite d’eau

• Couvercle du préfiltre mal serré
• Purge mal serrée
• Garniture mécanique de l’axe pompe détériorée
• Etanchéité pompe/préfiltre détériorée.

Prise d’air

• Au niveau du couvercle du préfiltre : soit le joint est déficient donc à remplacer, soit il n’est pas lubrifié (utiliser de la vaseline),
soit le couvercle est mal serré.
• Au niveau des vannes : resserrer les unions (bagues cannelées)
• Phénomène très courant : le niveau d’eau du bassin est trop bas. Le remonter.

Tuyau du balai-aspirateur

• Si le tuyau du balai-aspirateur flotte sur l’eau, en prenant de l’air, il empêche le réamorçage de la pompe.
• Aussi, faut-il fermer la vanne prise balai ou s’il est installé sur un skimmer, le débrancher.