fbpx
Quelles sont les étapes pour construire une piscine ?

Quelles sont les étapes pour construire une piscine ?

Tout d’abord vous devez réfléchir à ce que vous souhaitez faire avec votre piscine : entraînement sportif avec un bassin long, détente avec une plage très peu profonde, présence d’enfants…). Nous pouvons vous conseiller pour que vous soyez sûrs de faire le bon choix.

1 – Choisir l’emplacement :

  • configuration du terrain : selon la géologie de celui-ci…,
  • accessibilité : pour acheminer la coque, des matériaux…,
  • emplacement : le plus ensoleillé possible,à l’abri des regards indiscrets, abrité du vent, éloigné des arbres, correctement orienté dans le sens des vents dominants, intégré harmonieusement au paysage, à proximité du lieu de vie afin d’en faciliter la surveillance.

 

2 – Choix du professionnel pisciniste

Ce choix peut se faire par proximité ou recommandation (c’est majoritairement notre cas ! et nous remercions nos clients pour cela).

Le professionnel se déplacera chez vous pour valider la possibilité de l’emplacement et vous conseiller. Il vous établiera ensuite un devis.

3 – Montage financier

Au comptant ou à crédit

Pour l’acheter comptant faites attention de penser à tout !

Le coût

  • Selon le type : moins cher si en coque polyester (et aussi résistant).
  • Coût de l’aménagement du terrain, terre à évacuer…
  • Les accessoires (sécurité, local technique, couverture…)

Pensez bien qu’en dessous de 10 000 € vous aurez tout à faire vous-même, comptez donc avec l’aide d’un professionnel bien 15 000 € même pour une petite piscine qui engendre souvent les mêmes dépenses à la construction.

4 – Déclaration des travaux auprès de sa mairie.

Voici les principes généraux selon la superficie concernée par les travaux :

  • < 10 m² : pas de formalité
  • Entre 10 et 100 m² : déclaration de travaux
  • 100 m² : permis de construire

penser à intégrer la présence du pool house et du local technique dans vos déclarations et démarches.

Plus en détail : cliquez

5 – Traçage de la piscine

  • sonder le terrain et vérifier l’absence d’obstacle (conduits, canalisations, rochers…)
  • grâce à l’emplacement avec des piquets on pourra définir avec précision où placer la piscine
  • définir la profondeur à creuser

Il est nécessaire de prévoir 1 mètre autour du de la piscine pour les équipements et la tuyauterie.

6 – Terrassement & drainage

Le terrassement consiste à creuser à l’emplacement du bassin déterminé par les piquets du traçage et à évacuer la terre.

Le drainage permet d’évacuer les remontées d’eau. Il se compose d’un lit de gravier épais.

7 – Le radier, gravier…

Une fois le terrassement terminé, il faut à l’aide de deux règles et d’une lunette de géomètre tirer le radier gravier. Ce radier servira d’assise pour votre piscine polyester et devra être le plus correct possible. Un bon radier garantira un bon niveau de la piscine.

8 – Le local technique

Il est conseillé de l’installer à proximité de la piscine, dans tous les cas à moins de quinze mètres de distance pour minimiser les pertes de charge. Dans l’habitation (garage, sous-sol) ou dans une petite construction existante d’environ 1m20 X 1m50 (cabane en bois, résine, abris en dur…). 

6 -Mise en place du bassin

Livraison de la piscine par un transporteur professionnel.

Mise en place dans l’excavation. Il est ensuite nécessaire de vérifier son bon niveau, afin d’avoir une ligne d’eau la plus esthétique possible.

7 – Remblai & étanchéité

A l’aide de gravier concassé, le callage de la piscine polyester est réalisé.
Afin de garder un parfait alignement des parois latérales, les installateurs étayent la piscine à l’aide de chevrons. Ainsi, le remblaiement périphérique de la piscine peut être réalisé.

8 – Raccordement des canalisations

Le technicien raccorde les refoulements et les aspirations (prise balais, skimmers, et bonde de fond) et mène les canalisations jusqu’au local technique.

9 – Ceinturage

Sous le rebord de la coque polyester, la coque est percée pour pouvoir y faire le chainage. Celui-ci va être pris dans la ceinture béton afin d’unifier le tout : coque, chainage et béton.

10 – Margelles & couverture

De la colle est mise sur le bord de la coque et la ceinture béton de la piscine coque polyester, afin de pouvoir poser les margelles. Ensuite, les joints entre chaque margelle seront réalisés pour une uniformité et une finition parfaite.

Si vous avez choisi la couverture intégrée, elle sera posée aussi à cette étape. Nous recommandons autant que possible la pose de ce type de volet pour la sécurité et la propreté de votre piscine.

Sinon vous pouvez aussi installer une couverture automatique.

AIDE A LA DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX EN DÉTAIL

Chlore ou sel pour votre piscine

Chlore ou sel pour votre piscine

Chlore ou sel pour votre piscine ?

Les avantages et les inconvénients

Pour entretenir et désinfecter l’eau de votre piscine, vous allez pouvoir choisir parmi deux traitements : chlore ou sel. Chacun présente des avantages et des inconvénients. Dans cet article, nous allons passer en revue chaque entretien afin de vous permettre de choisir l’option qui vous convient le mieux, selon vos préférences personnelles et la fréquence d’utilisation de votre piscine.

Le traitement au sel

L’eau salée est un moyen facile et économique de produire du chlore pour entretenir votre piscine. Le sel est transformé en chlore de la manière suivante : il est tout d’abord décomposé par un système d’électrolyse puis, une fois transformé en chlore, il est ajouté à la piscine pendant le processus de filtration. Le chlore se trouve dans le sel à l’état naturel, ce qui fait que l’eau salée contient toujours du chlore, mais en quantité plus faible que l’eau traitée avec du chlore chimique. Une piscine d’eau salée ne contient environ qu’un dixième d’eau salée comparé à l’océan. Cela est suffisant pour garder la piscine sans algues ni bactéries.

 

Les avantages du sel

  • Le système de filtrage de l’eau salée est facile à mettre en place. Les électrolyseurs fonctionnent au moyen d’une pompe avec une minuterie. Ainsi, tout peut être configuré automatiquement pour assurer une bonne filtration quotidienne.
  • Lors de l’installation de votre système d’eau salée, la configuration sera faite avec un niveau de base de sel dans la piscine. A partir de là, vous devez vous assurer que le rapport sel / eau est toujours maintenu. Le sel ne disparaît jamais ni ne s’évapore de l’eau. Vous devez gérer la proportion de sel lorsque le niveau d’eau varie en fonction de la pluie, du soleil ou tout simplement d’une vidange.
  • Le sel est globalement moins cher à l’achat et il nécessite seulement un entretien minime. Les produits d’entretien sont donc moins coûteux.
  • Nettoyer sa piscine avec de l’eau salée signifie également que vous n’aurez pas autant de produits chimiques corrosifs dans votre jardin.
  • Le sel ne pique pas les yeux et il est plus doux pour la peau et les cheveux. Ceci est particulièrement bénéfique si vous avez des enfants jeunes. Son odeur n’est pas aussi forte que celle du chlore. Le sel est aussi moins agressif que le chlore pour les maillots de bain et autres ustensiles de piscine. Les couleurs se délavent moins. Les couleurs des piscines d’eau salée ne se fanent pas.

 

Les inconvénients du sel

  • Le coût initial pour une piscine d’eau salée peut être élevé au départ. Vous allez devoir investir dans un générateur d’eau salée. Celui-ci peut coûter entre 500 et 2000 euros. Mais une fois l’investissement amorti, le coût d’entretien annuel d’une piscine d’eau salée est moins élevé. En quelques années, vous allez donc économiser de l’argent sur l’entretien de votre piscine.
  • Bien que les piscines de chlore nécessitent plus d’entretien régulier que les piscines d’eau salée, ces dernières ont malgré tout besoin d’entretien. Le sel est une substance corrosive. Il peut détériorer votre échelle en acier inoxydable ou encore des pavés en pierre tendre. La solution à ce problème consiste à ajouter des anodes en zinc dans la piscine et de remplacer les pavés en pierre tendre par des pavés qui résistent à l’attaque corrosive du sel.

 

Le traitement au chlore

Si vous souhaitez traiter votre eau de piscine avec du chlore, votre tâche principale sera d’acheter des tablettes de chlore dans un magasin spécialisé et de les ajouter au système de filtrage.

Les avantages du chlore

  • Le chlore est extrêmement puissant : il élimine les moisissures et les bactéries plus rapidement que le sel dans une piscine d’eau salée. L’eau est très rapidement claire, propre et sans danger pour la baignade.
  • L’investissement initial d’un traitement au chlore est moins coûteux. Par ailleurs, les piscines de chlore consomment moins d’électricité.

 

Les inconvénients du chlore

  • L’entretien au chlore nécessite plus de travail et le coût est plus élevé à la longue car vous devez régulièrement acheter et ajouter des tablettes à l’eau pour maintenir le pH. Le chlore doit être ajouté à la piscine régulièrement, tout particulièrement en été quand les températures montent et que les bactéries prolifèrent rapidement.
  • Le chlore doit être utilisé et stocké avec soin et ne pas être accessible aux enfants et aux animaux.
  • Les piscines de chlore sont connues pour rendre les yeux rouges. Certaines personnes développent des irritations cutanées en nageant dans les piscines de chlore ou leur peau peut devenir sèche. Le chlore peut aussi décolorer les cheveux s’il n’est pas rincé correctement.  Certaines personnes sont par ailleurs allergiques au chlore.

 

Chlore ou sel ?

A vous maintenant de peser soigneusement le pour et le contre des piscines d’eau salée et de chlore pour votre famille.

Bien que les piscines de chlore coûtent moins cher au début, elles nécessitent plus d’entretien que les piscines d’eau salée.

Les piscines d’eau salée peuvent endommager les éléments comme le sol et les plantes, mais vous pouvez garder le sol et les plantes à l’écart d’une piscine d’eau salée.

Comment réamorcer une pompe de piscine

Comment réamorcer une pompe de piscine

Comment fonctionne une pompe de piscine ?

La pompe est le moteur du système de filtration qui assure le traitement mécanique de l’eau.

Elle permet l’aspiration de l’eau et des impuretés vers le filtre par l’intermédiaire des skimmers, puis une fois l’eau nettoyée, ella la refoule dans la piscine.

En créant ce courant d’eau dans votre piscine, la pompe permet aussi la dispersion des produits de traitements dans l’ensemble du bassin.

La puissance de la pompe doit être adaptée à la taille de la piscine pour pouvoir faire circuler l’eau dans l’ensemble du système hydraulique.

Il vous faudra calculer le volume du bassion et tenir compte de la capacité de votre filtration pour choisir la pompe adaptée à votre piscine (ou bien nous appeler !).

Ce système fonctionne sous pression, en circuit fermé.

Eléments du système :

  • Les skimmers : écument et filtrent le niveau supérieur de la piscine. Ils abritent un panier en plastique qui retient les plus grosses impuretés (feuilles, herbes,…), et qu’il faut penser à nettoyer régulièrement.
  • Les buses de refoulement : fixées sur la paroi de la piscine ou l’escalier, face aux skimmers, rejettent l’eau « propre » dans le bassin. Les buses créent une circulation d’eau en direction des skimmers.
  • Le filtre à sable : est un élément clé de la filtration. Il s’adapte à toutes les piscines et se compose d’un réservoir rempli de sable de granulométrie variée, chargé de retenir les impuretés les plus fines de l’eau.

 

Comment la réamorcer ?

Avant toute intervention, arrêtez la filtration.

Pour fonctionner, une pompe doit avoir le préfiltre rempli d’eau.

Parfois il arrive que le niveau de l’eau soit trop bas et de l’air rentre dans la pompe ou bien qu’il y est une obstruction par des impuretés.

L’amorçage de la pompe de filtration permet de s’assurer que le circuit de filtration (et donc la pompe) est complètement rempli d’eau. Cela permet aussi de purger l’air potentiellemebnt présent dans le filtre.

Il y a deux cas de figure pour la marche à suivre :

La pompe est placée au dessus du niveau de la piscine.

• Vérifier que le niveau de l’eau dans les bassin est au maximum : l’eau doit arriver le plus haut possible dans les skimmers (au
moins aux ¾)
• Après avoir fermé les vannes d’aspiration (skimmer, fond ou masse et balai) : remplir d’eau le préfiltre.
• Laisser la vanne refoulement ouverte et la vanne égout fermée.
• Bien refermer le couvercle du préfiltre pour éviter toute prise d’air.
• Mettre la vanne multivoies du filtre sur « circulation ». L’amorçage étant effectué, mettre la vanne multivoies sur « filtration »
ou toute autre position active.
• Simultanément : ouvrir une des vannes (en principe skimmer) et mettre le contact électrique.
• Attendre une minute que l’eau arrive progressivement, puis totalement, dans le préfiltre. Si ce n’est pas le cas, recommencer
l’opération.

La pompe est placée au dessous du niveau de la piscine.

• Ouvrir la ou les vannes d’aspiration pour remplir le préfiltre.
• La vanne du filtre se trouvant en position « filtration » ou « lavage » (backwash) ou « circulation » et la vanne refoulement étant
ouverte, on peut mettre le contact électrique.
• On maintient ensuite ouverte la ou les vannes d’aspiration souhaitées.
• Si la vanne du filtre est mise sur lavage (backwash), vérifier que la vanne égout soit bien ouverte.

 

 

Des problèmes possibles :

Fuite d’eau

• Couvercle du préfiltre mal serré
• Purge mal serrée
• Garniture mécanique de l’axe pompe détériorée
• Etanchéité pompe/préfiltre détériorée.

Prise d’air

• Au niveau du couvercle du préfiltre : soit le joint est déficient donc à remplacer, soit il n’est pas lubrifié (utiliser de la vaseline),
soit le couvercle est mal serré.
• Au niveau des vannes : resserrer les unions (bagues cannelées)
• Phénomène très courant : le niveau d’eau du bassin est trop bas. Le remonter.

Tuyau du balai-aspirateur

• Si le tuyau du balai-aspirateur flotte sur l’eau, en prenant de l’air, il empêche le réamorçage de la pompe.
• Aussi, faut-il fermer la vanne prise balai ou s’il est installé sur un skimmer, le débrancher.

Pourquoi hiverner sa piscine

Pourquoi hiverner sa piscine

Pour protéger votre bassin du gel 

C’est un impératif et ce même dans certaines zones méridionales qui malgré un bon ensoleillement annuel favorisant le fonctionnement de la filtration pendant l’hiver, ne sont, malgré tout, pas à l’abri de fortes gelées en hiver.

Pourquoi risquer de fendre un skimmer alors qu’il est si simple de poser un gizzmo ? De même les flotteurs et les bouchons d’hivernage assurent et compensent les risques de dilatation dus au gel et permettent ainsi de protéger efficacement votre bassin.

 

Retrouver une eau belle et saine au printemps 


Le traitement d’hivernage permet de conserver le meilleur équilibre de l’eau possible, cela réduit donc les risques de taches sur le revêtement à la sortie de l’hiver et un nettoyage fastidieux du bassin.

Bien couvert, votre bassin n’est pas encombré de débris végétaux et la sécurité est préservée.

 

 Economiser énergie et traitement

Votre pompe de filtration et les autres équipements connaissent une période de ralentissement, ce qui permet d’économiser l’électricité et l’usure des pièces.

Si vous maintenez la filtration et si votre système de traitement automatique est calibré sur un mode hiver, vous avez également la possibilité d’optimiser encore ce poste à l’aide d’un coffret d’hivernage “vert” type Météo-R associant la durée de filtration à la température de l’eau avec protection hors gel.

Enfin les produits de traitement au démarrage de la saison sont apportés en quantité plus réduite.

 

Permettre à un professionnel de vérifier toute votre installation 

Une fois l’an à un moment calme, après votre saison de baignade. Réparer un petit bobo vous évitera d’avoir des mauvaises surprises lorsque la saison des baignades battra son plein.

C’est certainement le moment idéal pour faire vérifier votre robot ou votre électrolyse car votre piscinier sera davantage disponible qu’en pleine saison…